Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Tchad : diplômé au chômage, Xavier est devenu vendeur de cercueils


Alwihda Info | Par Brahim Abdraman Ahmat - 24 Février 2021


Sa boutique est située au quartier Chagoua, dans la commune du 7ème arrondissement de la ville de Ndjamena, sur l’avenue Pascal Yaodemnadji. Agé de plus de 30 ans, Xavier Doumyol est un jeune diplômé, titulaire d’une maitrise en histoire, obtenue en 2008, à l’Université de Ndjamena.

Aujourd’hui, contrairement aux ambitions généralement affichées par les jeunes de sa génération, le diplômé de l’enseignement supérieur a plutôt choisi de devenir vendeur de cercueils. « C’est par manque d’emploi que je me suis lancé dans cette activité pour laquelle je ne trouve aucun mal », raconte-t-il. Grâce à son job, il vit son quotidien à l’aise dans une activité qu’il a commencé à exercer depuis 2019.

Selon lui, il vend cinq à six cercueils par semaine et un à deux par jour. Et le prix varie selon la marque du cercueil qu’il fabrique. « Il n’y a pas de sot métier pour le travail que j’exerce, car chaque homme dépend de sa vie. Comme vous le savez, les jeunes tchadiens sont trop orgueilleux dans leur métier », précise Xavier Doumyol.

A travers ce message, il lance un appel à l’endroit des jeunes afin d’entreprendre, et non d’attendre l’entrée dans la Fonction publique. « Car tout le monde n’est pas né pour intégrer la Fonction publique. Cela étant, je demande au gouvernement, aux partenaires techniques et financiers et aux personnes de bonne volonté de me soutenir dans mon projet », conclut le jeune entrepreneur.

Tchad : diplômé au chômage, Xavier est devenu vendeur de cercueils